Méditation - David Wilkerson

S'abonner à flux Méditation  - David Wilkerson
World Challengehttp://www.blogger.com/profile/08554190035800866226noreply@blogger.comBlogger2304125
Mis à jour : il y a 54 min 47 sec

IL NE PEUT PAS ÊTRE ÉBRANLÉ

il y a 18 heures 54 min
David a écrit dans un psaume que le Seigneur “compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms” (Psaumes 147:4). Penses-y : David nous dit : “Quand tu es dans la souffrance, arrête-toi et lève les yeux. Tu réaliseras alors : ‘Si Dieu peut faire cela, Il peut certainement répondre à mon besoin.’” Je suis d’accord. Si, dans ta souffrance, tu te concentres sur la majesté de Dieu, tu recevras davantage que toutes les réponses qu’un prédicateur pourrait te donner.Tu penses peut-être que Dieu t’a laissé tomber parce qu’Il n’a pas répondu. Je te le dis, ta parole miraculeuse est en chemin. Il travaille à ta délivrance en ce moment-même et l’a fait depuis que tu as prié pour la première fois. Il a promis de ne jamais t’abandonner. La mer peut rugir, les montagnes peuvent tomber dans la mer et tout ce qui peut être ébranlé le sera. Mais Il ne peut pas être ébranlé, ni Ses plans pour Son Église.Quand tu touches Jésus – quand tu touches le bord de Son vêtement – tu reçois Sa puissance. Quand la femme qui saignait L’a touché, il nous est dit “qu’une force était sortie de lui” (Marc 5:30). Certaines versions utilisent le mot “puissance.” Cela signifie la puissance sur l’impureté, le péché et la mort.Souviens-toi qu’Il est le Dieu qui a fait toutes choses – y compris toi et moi. Si ce Dieu a pu créer un cœur pur chez David, un meurtrier et un adultère, Il peut faire la même chose en toi. Il peut changer ta vie.Cher saint, Jésus est présent avec toi en ce moment, dans ta bataille. Tu peux Le toucher aussi sûrement que l’a fait la femme à la perte de sang. Tu peux expérimenter la résurrection, la puissance de guérison de Christ, quelle que soit l’épreuve que tu traverses. Il marche à tes côtés à travers cette épreuve et Il a un plan pour t’amener de la mort à la vie. Ne crains pas – crois seulement !

“SEIGNEUR, DONNE-MOI LA FOI”

20 Juillet 2017
Quand Jaïrus, le chef de la synagogue, a entendu que sa fille bien-aimée était morte, il a affronté un test ultime pour sa foi. Il a été obligé de regardé la mort en face. Imagine le chaos et la confusion dans son foyer quand lui et Jésus sont arrivés. Je vois la femme de Jaïrus s’effondrer dans ses bras, criant : “Où étais-tu ? C’est trop tard. Notre précieuse petite fille est partie !”Selon la coutume de l’époque, des pleureuses professionnelles pleuraient et hurlaient. Mais quand Jésus a vu tout cela, Il a dit aux personnes rassemblées : “Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous ? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort” (Marc 5:39). Quelle a été leur réaction ? “Ils se moquaient de lui” (Marc 5:40).Bien-aimé, cette scène illustre ce que le Seigneur demande de chacun de nous. Nous devons marcher jusqu’au lieu de notre confusion, avec la mort, la terreur et la moquerie qui nous regardent de haut et obéir à cette parole : “Ne crains pas, crois seulement !”Nous ne savons pas si la foi de Jaïrus a tenu bon ou si son cœur a été écrasé par la peur. Tout ce que nous savons, c’est que tous ont été abasourdis par ce qui s’est passé ensuite. Jésus a pris la petite fille par la main et a dit : “ Jeune fille, lève-toi, je te le dis. Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher” (5:41-42).Nous devons nous rappeler des paroles de Jésus encore et encore – face au désespoir et à la mort, quand toutes les possibilités sont épuisées et que rien ne peut être fait : “Ne crains pas, crois seulement.” Tu te dis peut-être : “Mais je souffre tellement, je n’ai pas la force de croire. Je suis trop faible, trop submergé par tout cela.” Même quand des années ont passé depuis que nous avons rencontré le Seigneur, nous nous retrouvons encore à prier : “Seigneur, Tu dois mettre la foi en moi. Je ne peux pas croire par moi-même.” Mais sache que l’Esprit Saint est fidèle pour faire cette œuvre. Il ne manquera jamais de le faire. Nous devons nous tenir sur la Parole de Dieu – malgré toute la peine et la souffrance, malgré toutes les faiblesses de la chair, comme Jaïrus et la femme à la perte de sang l’ont fait.

IL N’EST JAMAIS TROP TARD POUR QUE DIEU AGISSE

19 Juillet 2017
Est-ce que ta prière tarde à avoir une réponse ? Est-ce que tu vois d’autres personnes autour de toi remporter des victoires, être touchés et guéris, connaître des miracles – pendant que tu restes dans ta souffrance ? Est-ce que tu t’impatientes et te mets en colère contre Dieu, en criant : “Pourquoi pas moi, Seigneur ? Où est mon miracle ? Pourquoi ce délai ?” Si c’est le cas, tu passes à côté de l’essentiel. Le Seigneur est en train de construire ta foi. Il veut que tu en arrives à avoir confiance en Lui, peu importe les délais. Il te montre qu’Il peut être à l’œuvre pour guérir des milliers tout autour de toi et avoir tout de même un œil sur toi !Quand Jésus a guéri la femme avec la perte de sang, Jaïrus, qui marchait à côté de lui, a certainement pu entendre les paroles incroyables qu’Il a adressées à la femme qui saignait : “Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal” (Marc 5:34). D’un autre côté, je doute qu’il les ait entendues, parce qu’un messager venait à lui avec un terrible message : “Ta fille est morte” (5:35).Oh, quels mensonges Satan a dû murmurer à l’oreille de Jaïrus : “Tout cela pour rien. Jésus ne peut rien faire pour toi.” Et puis, le messager a ajouté ces paroles terribles : “pourquoi importuner davantage le maître ?” Pense à ce qui était dit à Jaïrus : “Cela ne sert à rien. Il est trop tard pour que Dieu agisse. Merci Jésus, mais non merci. Tu as attendu trop longtemps pour aider.”Le doute et l’angoisse ont rempli le cœur de Jaïrus. “Tu as eu confiance dans ce Jésus, mais Il ne peut pas t’aider. Il est temps pour toi de retourner à la synagogue.”Mais Jésus a entendu tout ce qui se passait. Quand Il a vu la peur, le désespoir et le deuil sur le visage de Jaïrus, Il lui a dit : “Ne crains pas, crois seulement” (5:36). Je crois que Christ disait à cette foule, et à nous aujourd’hui : “Il n’est pas suffisant de marcher avec Moi, d’en appeler à Moi et de tomber à Mes pieds dans la repentance. Vous devez avoir confiance en Moi. Vous devez croire que je rends la vie aux morts.”

JÉSUS RÉPOND A UN SIMPLE ATTOUCHEMENT

18 Juillet 2017
Alors que Jésus marchait avec Jaïrus, un chef de la synagogue de Capharnaüm, vers sa maison pour guérir sa fille, ils ont rencontré une femme qui souffrait d’une hémorragie chronique. Pendant douze ans, cette femme avait saigné sans s’arrêter et mourait lentement. Luc, un médecin, écrit qu’elle “avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu’aucun ait pu la guérir” (Luc 8:43).La loi juive déclare qu’une telle femme est “rituellement impure.” Cette femme a vu de nombreux docteurs qui ont pris tous son argent et avaient promis de la guérir, mais après chaque rendez-vous, elle est retournée à la maison découragée et sa maladie a continué à empirer. Au bout d’un moment, cette femme a dû penser : “Cela ne sert à rien. Ma condition est sans espoir. Je vais continuer à souffrir et à mourir lentement.Tristement, de très nombreux chrétiens font exactement la même chose que cette femme. Ils courent partout où on offre des réponses et vivent sous un nuage de peur à cause de leur “impureté.” Peut-être cela te décrit-il. Tu as vécu avec un péché installé pendant tellement longtemps que tu penses : “Qu’en est-il de mon horrible histoire de péché ? Si Jésus guérit entièrement, alors il y a forcément quelque chose qui ne va pas chez moi. Je n’appartiens pas à l’Église. C’est un lieu saint et je ne suis pas pur.”Dans le chapitre 5 de l’évangile de Marc, nous voyons cette femme qui souffre essayer une fois encore, persévérante et pleine d’espoir. Mais, cette fois, au lieu de voir un docteur qui ne peut pas la guérir, elle a touché le bord du vêtement de Jésus. Quand elle l’a touché, le Seigneur et Créateur de l’univers s’est arrêté un instant et l’a guérie instantanément ! Il a voulu utiliser ce moment pour ôter publiquement son opprobre et lui montrer que sa foi l’avait guérie. Jésus voulait soulager cette femme de son sentiment de souillure.Avance avec foi et touche Jésus par toi-même, comme cette femme l’a fait. Il te guérira. Si tu as le cœur lourd, dépose ton fardeau aux pieds de Jésus. Ensuite, remets toutes choses entre Ses mains. Ne crains pas, crois seulement !

J’AI APPRIS LE SECRET - Gary Wilkerson

17 Juillet 2017
“Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette” (Philippiens 4:12).Le Saint-Esprit nous donne le secret pour apprendre comment vivre quand la vie n’est pas comme on voudrait qu’elle soit, quand nous n’avons pas les ressources que nous aimerions avoir, quand nos rêves ne se sont pas réalisés. Paul disait : “Non seulement je sais que je peux tout endurer, mais j’ai un secret et ce secret, c’est que je peux vivre pleinement, aussi bien dans les moments d’abondance que dans les moments de disette.”Combien d’entre vous savent que, parfois, nous avons besoin de comprendre le secret de l’abondance davantage que le secret de la faim ? Quand on vit dans l’abondance, il est très facile de perdre de vue notre besoin de Dieu. Si tu as du mal à joindre les deux bouts, tu deviens très dépendant du Saint-Esprit. Tu pries réellement.Nous pensons souvent que le plus difficile pour Paul a été d’apprendre comment vivre dans le besoin. Non, je pense que la partie la plus difficile pour Paul a été d’apprendre comment vivre dans l’abondance et je pense que la même chose est vraie pour nous. Mais il y a cette promesse précieuse ici qui surpasse tout notre entendement. La promesse que nous pouvons tout faire à travers Christ et qu’il sera pourvu à chacun de nos besoins. Cette promesse additionnelle se trouve dans le verset 19 où nous lisons : “Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ” (Philippiens 4:19).Encore une fois, c’est dans le contexte où l’on dit : “j’apprends comment être humilié. J’apprends comment avancer sans rien et, même au milieu de tout cela, je sais que Dieu pourvoira à tous mes besoins.” Il n’est pas fait mention de ce que l’on veut. Il n’ai pas fait mention de nos ambitions. Il ne s’agit même pas de nos désirs. Il est dit : “Dieu pourvoira à tous vos besoins.”

ÊTRE D’ACCORD AVEC DIEU - Carter Conlon

15 Juillet 2017
En tant que chrétiens, nous passons beaucoup de temps à prier : “Seigneur, s’il-Te-plaît, fait ceci” ou “S’il-Te-plaît, Seigneur, fait cela.” Nous demandons constamment à Dieu de faire quelque chose. “S’il-Te-plaît, ramène mon fils ou ma fille à la maison. Donne-moi un meilleur travail.”Ce sont des prières bonnes et valides. Mais il y a des moments où Dieu décide de faire quelque chose de Lui-même, et tout ce qu’Il cherche, c’est quelqu’un qui soit d’accord avec Lui – quelqu’un qui ne priera pas seulement : “S’il-Te-plaît, Seigneur” mais “Oui, Seigneur !”Par exemple, à travers le prophète Ézéchiel, Dieu a dit : “Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas ; mais je n’en trouve point” (Ézéchiel 22:30). C’était un temps où Dieu avait déjà commencé à faire preuve de miséricorde et Il cherchait simplement quelqu’un qui serait d’accord avec Lui. Malheureusement, quand la société atteint une condition comme la nôtre, aujourd’hui, il est bien plus facile de donner des raisons pour lesquelles le jugement devrait venir. Mais, qu’en est-il si Dieu désire être miséricordieux et qu’Il cherche simplement quelqu’un parmi Son peuple pour dire : “Oui, Seigneur” ?Je ne veux pas passer toute ma vie de prière du côté des “S’il-Te-plaît, Seigneur.” Je veux vivre du côté des “Oui, Seigneur”, et trouver ce que je dois faire !“Oui, Seigneur, que veux-Tu que je fasse ? Oui, Seigneur, comment veux-Tu que je le fasse ? Oui, Seigneur, que veux-tu que je dise ? Oui, Seigneur, où veux-Tu que j’aille ?” “Oui, Seigneur” doit être notre prière, aujourd’hui !Carter Conlon a rejoint l'équipe pastorale de Times Square Church en 1994 suite à l'invitation du pasteur fondateur, David Wilkerson, et a été désigné Pasteur responsable en 2001.

DANS LA LUMIÈRE

14 Juillet 2017
Jésus nous dit de travailler tant qu’il fait jour. Pourquoi ? Parce que la “la nuit vient, où personne ne peut travailler” (Jean 9:4).Dans Apocalypse 7, Jean décrit une multitude qui se tient devant le trône de Dieu, une foule si importante que personne ne peut la dénombrer.“Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. Et ils criaient d’une voix forte, en disant : Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’agneau” (Révélation 7:9-10).Cette foule est représentative des peuples de toutes langues et de toutes nations, habillés de robes blanches et louant le Seigneur. “Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation” (Apocalypse 7:14).Cher saint, je crois que nous sommes la génération dont il est parlé dans ce chapitre 7 de l’Apocalypse. Nous vivons dans les heures les plus sombres et, tout autour de nous, se déroulent de grandes tribulations. Mais la lumière vive brille encore. En fait, plus la nuit est noire, plus Sa lumière est grande !Tandis que tu peines dans la prière pour ceux que tu aimes et pour un monde couvert par les ténèbres, je veux te rappeler ta propre histoire. Souviens-toi comment, dans tes moments de tribulation, alors que tu ne connaissais pas le Seigneur, quelqu’un gagnait des âmes. Quelqu’un priait pour que des perdus viennent à la lumière. Quelqu’un s’élevait au-dessus des ténèbres pour annoncer Christ. Quelqu’un a cru que Jésus ferait apparaître le vin nouveau. Et c’est ce qui s’est produit ! Tu es venu à la lumière ! Dieu va s’élever au dessus des ténèbres et attirer à la lumière ceux pour qui tu pries.

LE VIN NOUVEAU

13 Juillet 2017
Dans la Bible, le vin représente la joie et la réjouissance. “Le vin qui réjouit le cœur de l’homme” (Psaumes 104:15). Dans le Nouveau Testament, “le vin nouveau” est une image du Saint-Esprit.Pourtant, quand je regarde l’Église aujourd’hui, je vois des vases vides. Pourquoi ? Comme pratiquement tous les prophètes de la Bible l’ont dit : “Le péché enlève la gaîté et la réjouissance.”Pour chaque mère, chaque père et chaque grand-parent qui prie depuis si longtemps pour leurs enfants et petits-enfants qui sont perdus, je dis : Tenez bon. Jésus regarde et attend. Son heure pour ton enfant va venir.Le fait est que ton garçon ou ta fille est peut-être encore en train de boire le vieux vin de ce monde. Tes enfants ou petits-enfants ne peuvent pas abandonner leurs vieux amis. Ils nourrissent encore des blessures à cause de l’église, gardent des rancunes et des doutes persistants. Mais les vases qui contenaient ce vieux vin vont bientôt être vides. Leurs amis vont les décevoir et ils vont être submergés par le vide.Quand ce moment viendra – quand tous leurs efforts auront échoué – tu verras l’heure de puissance de Dieu. Seul un miracle de Sa grâce peut apporter la vraie délivrance. Alors, continue à prier. Dieu tiendra Sa promesse !A la lumière de tout cela, que devons-nous faire ?Marie, la mère de Jésus nous donne la réponse. A Cana, elle a dit aux hôtes : “Faites ce qu’Il vous dira” (voir Jean 2:5). Bien-aimé, Il est le vin nouveau, la source de la joie. Et Il te dira ce qu’Il veut que tu fasses. Lis Sa Parole – et fais-le !

APPELES A LA PRIERE

12 Juillet 2017
Les réunions de prières sont en train de reprendre vie dans les églises, partout dans New York. Qui aurait pu croire que cela se produirait dans “Sin City” (la Ville du Péché) ? Il n’y a pas très longtemps, plus de 50 000 croyants se sont rassemblés à Times Square pour prier. Et des conférences chrétiennes partout dans le monde deviennent de manière impromptue des réunions de prières.Quand l’Esprit agit – quand des pécheurs viennent à Christ, quand l’Esprit rend témoignage qu’il est temps maintenant de prier, quand Dieu fait une promesse et commence à agir – tu ne peux pas simplement rester assis et dire : “Dieu l’a promis. Je vais “m’en emparer par la foi.” Je vais me reposer et Le regarder accomplir tout ce qu’Il a dit.” Non ! Quand l’Esprit agit, c’est le moment de courir dans la présence de Dieu avec foi et ferveur.Quand Daniel a lu la prophétie de Jérémie, il a calculé que les soixante-dix ans d’esclavages étaient arrivés à leur fin. Il a réalisé qu’Israël était sur le point d’être délivré de Babylone. Le peuple de Dieu allait être libéré ! (Daniel 9:2).Alors, qu’a fait Daniel ? Est-ce qu’il a attendu que Dieu agisse, “en s’emparant de la promesse par la foi” ? Non ! Daniel a déclaré : “Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre” (Daniel 9:3). Et, bien sûr, il a prié avec une foi abondante.Avant tout mouvement important de la part du Seigneur, le Saint-Esprit nous appelle à une prière fervente. Et toutes les actions de l’Esprit qui suivent sont soutenues par la prière.Dans l’épître de Jude, nous voyons une génération des derniers temps abandonnée à la fornication et à la sensualité. C’était une époque où le peuple de Dieu murmurait et se plaignait. Jude a prophétisé sur tout cela : “Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous” (Jude 14-15).Comment le peuple de Dieu pouvait-il se préparer pour cela ? D’après Jude : “Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit” (Jude 20). Dans les heures les plus sombres, le peuple de Dieu est toujours appelé à veiller et prier.

NOUS SOMMES LES ENFANTS DE DIEU

11 Juillet 2017
“L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu” (Romains 8:16). “Et l’Esprit Saint aussi nous en rend témoignage” (Hébreux 10:15 version Darby).Tu te demandes peut-être : “De quoi l’Esprit rend-il témoignage ?” Le verset suivant nous dit : “C’est ici l’alliance que j’établirai pour eux après ces jours-là, dit le Seigneur, en mettant mes lois dans leurs cœurs, je les écrirai aussi sur leurs entendements” (10:16). Pour dire les choses simplement, le Saint-Esprit est témoin d’un déversement de miséricorde sur cette génération des derniers temps.“C’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité... Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils” (1 Jean 5:6,10). Le Saint-Esprit rend témoignage à tous des œuvres que Dieu accomplit afin de nous préparer à ce qu’Il va faire. En ce moment, Son Église est touchée à nouveau, nous montrant qu’une action souveraine de l’Esprit Saint doit venir. De ces profondes ténèbres, l’Esprit va élever Christ et attirer des multitudes à Lui.Nous expérimentons une époque de ténèbres aussi dans l’Église. Des dénominations acceptent les mariages homosexuels et une génération entière se détourne de Dieu. Mais dans cette heure sombre, le Saint Esprit réveille ceux qui Le cherchent. Si tu marches dans l’Esprit, tu as entendu le même témoignage de Sa part : l’heure de ténèbres pour les hommes est aussi l’heure du déversement du Saint-Esprit. Il en a toujours été ainsi, et ce sera encore le cas de nos jours.Dans cette heure de mauvaises nouvelles, l’Esprit atteste une bonne nouvelle : “Il a gardé le meilleur vin pour la fin !”

RENDU CAPABLE DE SERVIR - Gary Wilkerson

10 Juillet 2017
“J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi” (Galates 2:20).Je pourrais écrire pendant dix ans sur comment s’impliquer dans le ministère, et cela n’aurait aucun effet. Mais se rappeler de la croix et de ce que Jésus y a enduré pousse le cœur du serviteur à s’émerveiller. Tu ne peux pas venir à la croix en tant que pécheur brisé, sale et sans valeur, y être racheté, sanctifié et aimé par ton Sauveur sans en être changé. Quand tu viens à la croix de Jésus, tu réalises : “Je suis crucifié avec Christ.”Quand tu vis dans la puissance du Christ crucifié, tu ne peux pas ne pas le servir. Tu n’as pas besoin qu’on te demande de servir. En fait, rien ne pourrait te retenir de t’engager dans un service, quel qu’il soit. Tu devras programmer minutieusement ton emploi du temps, parce que le fait de servir te viendra naturellement.Nous ne pouvons pas changer en faisant pénitence et en nous répétant à nous-mêmes que nous devons essayer encore plus fort. Non, nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes, mais la mort, l’ensevelissement et la résurrection de Jésus nous donne la puissance d’abandonner notre vie pour Lui et pour les autres. Nous regardons autour de nous et nous voyons de nombreuses personnes qui sont dans le besoin – des gens qui cherchent une église remplie d’amour. Ils ont peut-être eu une semaine horrible, mais quand ils passent la porte d’une église qui appartient au Seigneur, ils doivent voir et sentir qu’il y a là quelque chose de différent.Parce que nous avons été “crucifié avec Christ,” notre cœur de serviteur peut toucher les autres avec Son amour et les aider à changer, eux-aussi.

UNE JOIE TRANSCENDANTE - Jim Cymbala

8 Juillet 2017
Le bonheur va et vient en fonction des circonstances de nos vies. Nous avons un nouveau bébé ou petit-enfant, et nous sommes tout sourire. Nous gagnons des vacances tout frais payés et nous sommes extatiques ! Le patron nous donne une super augmentation juste au moment où nous avons besoin d’argent et nous sommes exaltés. Mais l’euphorie n’est que temporaire. Inévitablement, quelque chose change et emporte notre bonheur. Le bébé tombe malade, il pleut pendant nos vacances, notre travail disparaît à cause d’une fusion d’entreprises. Le sentiment positif est fugace. Au mieux, nous nous retrouvons avec un sentiment de vide, au pire, avec un sentiment de colère.Alors, comment récupérer notre bonheur quand la situation change ? Nous ne pouvons pas simplement souhaiter que le bonheur revienne. Nous ne pouvons pas le pousuivre. Essayer plus fort de le récupérer n’apporte que frustration. Si seules les circonstances nous rendent heureux, alors notre situation doit changer pour que nous soyons heureux à nouveau. Mais c’est justement la raison pour laquelle nous sommes malheureux. Nous n’avons pas, et n’aurons jamais, le contrôle sur les choses qui nous font dire : “don’t worry, be happy.” (Ne t’inquiète pas, sois heureux.”)Le bonheur est circonstanciel et insaisissable, mais la joie n’est pas circonstancielle. Nous pouvons avoir de la joie même quand nous ne sommes pas heureux. Certains entendent les chrétiens parler de la joie et pensent que “joie” est simplement l’équivalent religieux du mot “bonheur.” Mais la joie est différente du bonheur. Si la situation le permet, tout le monde peut expérimenter le bonheur. Même les personnes qui ne connaissent pas Dieu ou qui maudissent Dieu peuvent être heureuses. Mais elles n’ont pas la joie, car cette bénédiction pour notre vie a une source totalement différente.D’après l’Écriture, c’est le Saint-Esprit qui produit la joie : “Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance” (Galates 5:22-23).N’est-il pas intéressant de voir que la joie est mentionnée juste après l’amour ? De toute évidence, Dieu ne veut pas que nous vivions des vies amères, irritées et dépressives. Il sait que le bonheur est fugace, alors Il nous donne, à travers l’Esprit, une joie surnaturelle qui transcende nos circonstances. La joie est un merveilleux don qui accompagne le salut, à travers la foi en Jésus Christ. Il s’agit d’un don transmis par le Saint-Esprit à notre être intérieur.Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.

LA GLOIRE DU SEIGNEUR

7 Juillet 2017
Esaïe a prophétisé : “Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l’obscurité les peuples ; Mais sur toi l’Éternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît. Des nations marchent à ta lumière, Et des rois à la clarté de tes rayons” (Esaïe 60:2-3).Cette prophétie parle des derniers jours, un temps qui commence quand la lumière – Jésus Christ notre Seigneur – vient au plus profond des ténèbres. Esaïe parlait de la grande lumière de la gloire de Christ qui se répand au sein des ténèbres. Des multitudes d’hommes et de femmes du monde païen viendraient alors à Sa lumière.Réfléchis-y : il n’y avait pas eu d’époque plus sombre dans l’histoire qu’au moment de la naissance de Jésus. Le grand Empire Romain était devenu une société matérialiste et pleine de convoitise. La perversion sexuelle, l’ivresse et la gourmandise étaient devenues la norme. En fait, l’ensemble du monde connu de l’époque était enveloppé de ténèbres.A cette époque, l’hypocrisie régnait également. Les sacrificateurs volaient leur maison aux veuves, et les hommes simples qui manquaient d’instruction méprisaient leurs soi-disant chefs spirituels. Pour dire les choses simplement, l’aveugle conduisait l’aveugle.C’est au milieu de ces ténèbres profondes que Jésus est venu comme une lumière brillante. Et nous savons que depuis cette époque glorieuse, des multitudes sont venues à Sa lumière.Tu dis peut-être : “Regarde autour de nous. Des profondes ténèbres couvrent à nouveau la Terre.” Oui – notre heure est peut-être la pire de toute l’histoire de l’humanité. Les ténèbres qui pèsent sur toutes les nations et sur tous les peuples peuvent littéralement être ressenties. La menace nucléaire, les génocides, les trafics sexuels – tout cela ravage nos cœurs.Pourtant, Jésus est encore la lumière du monde. Esaïe a vu les ténèbres de notre temps et il s’est écrié : “Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l’Éternel se lève sur toi” (Esaïe 60:1).Une fois encore, à l’heure la plus sombre du monde, Dieu va manifester Sa puissance. Il va attirer un grand nombre d’âmes perdues dans les jours qui viennent. Il touchera les âmes de nombreuses personnes et nous verrons la gloire du Seigneur.

LAISSE TES LOUANGES MONTER JUSQU’AU CIEL

6 Juillet 2017
Dans le chapitre 20 du 2ème livre des Chroniques, nous lisons que le roi Josaphat a reçu un message effrayant : “Une multitude nombreuse s’avance contre toi depuis l’autre côté de la mer, depuis la Syrie... Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne pour tout Juda” (2 Chroniques 20:2-3).Terrifié, le roi d’Israël, Josaphat, a organisé une grande réunion de prière : “Juda s’assembla pour invoquer l’Éternel, et l’on vint de toutes les villes de Juda pour chercher l’Éternel” (20:4). Quand le peuple s’est assemblé pour chercher Dieu, Josaphat a prié : “nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi !” (20:12).Il s’agissait certainement d’une des heures les plus sombres de toute l’histoire d’Israël. Ils risquaient l’annihilation et n’avaient aucun moyen pour arrêter l’armée qui les envahissait. Quelle a été la réponse de Dieu dans ces terribles moments ? “Ne craignez point et ne vous effrayez point devant cette multitude nombreuse, car ce ne sera pas vous qui combattrez, ce sera Dieu” (2 Chroniques 20:15).Quand le peuple a entendu cette parole, quelque chose s’est passé en eux. Ils avaient entendu une parole de la part du Seigneur. Maintenant, au milieu de leur heure la plus sombre, la foi s’est levée dans leur cœur – et ils ont commencé à louer (2 Chroniques 20:18-19).L’Esprit du Seigneur est apparu au milieu de l’assemblée. Et, quand les louanges du peuple sont montées jusqu’au Ciel, le Seigneur a envoyé un ange puissant pour tendre un piège à l’armée qui approchait. Imagine comment un seul ange de Dieu a détruit cette armée toute entière !En un instant, la victoire était leur. Ce qui semblait être l’heure la plus sombre du peuple de Dieu est devenu pour eux l’heure de la délivrance de la part de Dieu.

L’HEURE DE LA PUISSANCE DE DIEU

5 Juillet 2017
Quand Jésus a changé l’eau en vin au mariage de Cana (Jean 2), Il donnait à Ses disciples – à Son Église à venir – un sermon illustré. Notre Seigneur ne fait jamais rien et ne prononce aucune parole qui n’ait une signification éternelle. Tout ce que l’Écriture nous rapporte à Son sujet pointe vers Sa nature et Ses œuvres qui ne changent pas.L’ “heure” de Jésus (Jean 2:4) concernait quelque chose qui se passait lors de la fête. L’heure de Sa puissance est venue quand il ne restait plus de vin dans les bouteilles. Cela nous arrive quand nous n’avons plus de solutions, quand tous nos efforts humains sont vains – et que seul un miracle peut résoudre notre problème.Nous voyons ce principe à l’œuvre dans toute la Bible : ce sont dans les heures les plus sombres de l’Histoire des hommes que nous voyons le Seigneur manifester Sa puissance. Quand nous sommes parvenus au bout de tout ce que nous pouvions faire, Dieu a déjà préparé une grande œuvre de délivrance pour nous.L’Écriture nous donne des exemples de ce principe. Le chapitre 6 du livre des juges est une période de pauvreté terrible. Année après année, le peuple de Dieu était impuissant devant les intrusions d’un ennemi : les vicieux madianites. Quand cet ennemi arrivait, le peuple de Dieu fuyait dans les collines pour leur salut, se cachant dans des grottes. Pendant ce temps, leur ennemi leur volait leurs récoltes et leurs troupeaux et détruisaient tout ce qu’ils avaient construit, laissant Israël « sans subsistance » ou dans un état de mort spirituelle.Cette situation de pauvreté a perduré pour Israël année après année. mais, c’est dans cette heure sombre que Dieu a manifesté Sa puissance pour Son peuple. En effet, le Seigneur a accompli Sa délivrance en choisissant l’homme le plus pauvre, de la famille la plus pauvre, dans la tribu la plus pauvre d’Israël : Gédéon. Son cri reflétait la souffrance du peuple d’Israël : “Ah ! mon seigneur, si l’Éternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées ? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous ont racontés ?” (Juges 6:13)Tu connais certainement la suite de cette histoire. Dieu a envoyé un ange à Gédéon et, avec trois cents hommes, en utilisant seulement des trompettes et des torches, ces hommes ont brisé la puissance des madianites et Israël a été miraculeusement délivré !Leur heure sombre est devenu l’heure de la puissance de Dieu !

LE POINT OU NOUS NE POUVONS PLUS RIEN FAIRE

4 Juillet 2017
Dans Jean 2, Jésus et Ses disciples ont été invités à un dîner de mariage dans la ville de Cana.“Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là, et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples. Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit : Ils n’ont plus de vin. Jésus lui répondit : Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue” (Jean 2:1-4).Évidemment, la famille du Seigneur a reçu l’invitation, elle aussi, puisque la mère de Jésus était là. Marie est même venue le voir avec une requête : “Ils n’ont plus de vin.”La réponse de Jésus à Sa mère semble un peu étrange. Il lui a dit : “Mon heure n’est pas encore venue.”Quelle était cette “heure” à laquelle Jésus faisait référence ? Il ne parlait pas du moment de ténèbres qu’Il affronterait trois ans plus tard, juste avance sa crucifixion. A cette époque, Jésus a effectivement dit : “Mon heure est venue.”Mais ici, à Cana, Il parlait d’une heure différente. Le fait est que le ministère de Christ commençait tout juste. C’est à cela qu’il se référait quand Il a dit à Sa mère que Son heure devait encore venir. En effet, peu après, Il a accompli un miracle en changeant six grands vases d’eau en vin.Laisse-moi te demander : t’es-tu demandé pourquoi Jésus a attendu pour faire ce miracle ? Il a attendu que toutes les bouteilles, tous les verres, soient vides – alors-même que l’hôte se tordait les mains d’inquiétude.Je te le dis, Jésus a attendu exprès lors de ce mariage que toutes les ressources humaines aient échoué. Il a attendu jusqu’à ce que rien ne puisse plus résoudre le problème, sauf un miracle. C’est à ce moment-là que l’heure de Dieu est venue.Voilà une vérité importante pour tous les chrétiens : l’heure où la puissance de Christ se manifeste vient au moment où nous ne pouvons plus rien faire.

L’AMOUR QUI ATTIRE LES AUTRES A JESUS - Gary Wilkerson

3 Juillet 2017
“En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant...” (Actes 6:1).Laisse-moi simplement donner le ton, l’arrière-plan de ce passage de l’Écriture. C’était dans les premiers jours de l’Église, juste quelques semaines ou quelques mois, tout au plus, après la Pentecôte et l’Église connaissait une croissance exponentielle. Trois mille personnes avaient été sauvées en un seul jour ! Ils ont commencé à se rencontrer dans les maisons et non seulement des juifs, mais aussi des païens, étaient sauvés. Des samaritains et des éthiopiens devenaient également croyants, si bien que des cultures diverses se sont retrouvées ensemble. Des cultures qui n’avaient pas du tout l’habitude d’être ensemble.En effet, ces nouveaux convertis étaient habitués à la ségrégation raciale et ils ne s’aimaient pas les uns les autres. Ils s’étaient persécutés les uns les autres, diffamés les uns les autres et, tout d’un coup, ils se retrouvaient propulsés ensemble dans le même Corps de Christ – sauvés, sanctifiés, remplis du Saint-Esprit de Dieu – travaillant ensemble. Et tout se passait plutôt bien.C’était tellement bizarre ! A la Pentecôte, les gens ont entendu d’autres personnes parler leur propre langue, mais à présent, ils voyaient des gens qui n’appartenaient pas à leur race, pas à leur nationalité, qui n’avaient pas la même histoire, la même origine ni les mêmes préférences, adorant ensemble, servant ensemble, s’aimant les uns les autres. De ce genre d’amour, Jésus dit : “c’est le genre d’amour qui fera savoir au monde que vous êtes Mes disciples. Et c’est le genre d’amour qui amènera les gens à croire en Moi.”Quand nous ferons ce que nous sommes appelés à faire – atteindre les âmes qui se perdent – et que nous le ferons avec ce genre d’amour, se servant les uns les autres avec ce genre de mentalité qui répond aux besoins des autres, alors le monde sera attiré vers Lui.“A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres” (Jean 13:35).

MON PÈRE ET MON AMI PARFAIT - Nicky Cruz

1 Juillet 2017
Aujourd’hui, je suis toujours un petit garçon brisé à l’intérieur et Dieu est toujours mon Père. Partout où je vais, je Le cherche pour qu’Il marche à mes côtés, me tienne par la main et qu’Il me conduise. Quand je trébuche et que je tombe, Il tend la main et m’aide à me relever. Il époussette mes vêtements, m’embrasse là où j’ai mal et continue à marcher avec moi sur la route.Quand je fais quelque chose de bien, je Le vois sourire, applaudir et me montrer Son soutien. Quand je fais quelque chose de mal, Il me gronde et me punit. Quand je suis las et fatigué, Il me maintient debout, me tire en avant et m’encourage pour que je n’abandonne pas. Quand j’ai peur, Il prend ma main. Quand je suis triste, Il embrasse mon cœur.Je regarde à Jésus pour obtenir de l’aide et une direction dans tout ce que je fais et Il ne m’a jamais déçu. Il a toujours été là quand j’avais besoin de Lui.Cette relation pleine d’amour que j’entretiens avec mon Père a commencé il y a plus de cinquante ans. Elle n’a pas toujours été facile. Par moments, je me suis éloigné de Lui, essayant de suivre mon propre chemin, je me suis même rebellé, mais Il a toujours été là pour m’accueillir les bras grands ouverts, attendant que je revienne à Lui. Sa fidélité n’a jamais faibli – Il est un Ami et un Père parfait. Cependant, ma fidélité à Son égard est une qualité que j’ai dû apprendre, et à laquelle je travaille encore chaque jour. C’est un processus qui dure toute la vie.Quand j’ai donné mon cœur à Jésus, je n’avais aucune idée de l’endroit où cette foi toute nouvelle allait m’emmener. J’étais seul et effrayé, je me demandais comment Il allait me sauver des gens et des choses de mon passé, des gangs et des drogues qui me retenaient captif. Je ne savais pas comment être Son enfant, mais Il me l’a montré, m’a tutoré tout au long du chemin. Mais, tout au long de ces années, j’ai été aux premières loges pour voir ce qui peut arriver quand on permet à l’Esprit de Dieu d’être libéré à l’intérieur et au milieu de nous, quand nous puisons dans Sa gloire et que nous Lui permettons de travailler, d’œuvrer et d’agir à travers nous.Nicky Cruz, évangéliste et auteur internationalement connu, s'est tourné vers Jésus Christ en se détournant d'une vie de violence et de crimes, après avoir rencontré David Wilkerson à New York en 1958. L'histoire de sa conversion a d'abord été rapportée dans le livre La croix et le Poignard de David Wilkerson puis, plus tard, dans son propre best-seller, Du ghetto à la vie.

IL RÉPOND AVEC MISÉRICORDE

30 Juin 2017
Pendant des années, les gens ont été habitués à m’entendre prêcher la repentance et la sainteté. Mais ils ont commencé à m’interroger quand mes messages se sont davantage concentrés sur la miséricorde, la réconciliation et l’espérance. Il y a une explication toute simple à cela.Quand j’ai voyagé en tant qu’évangéliste, je n’ai pas eu l’opportunité d’apprendre à connaître les gens à qui je prêchais. Je ne restais jamais à un endroit assez longtemps pour découvrir toutes les blessures, les besoins et les fardeaux du peuple de Dieu. En tant que pasteur de Times Square Church, j’ai pu entendre tous les problèmes et toutes les épreuves endurés par les membres de la congrégation, aussi bien que dans les églises dans le monde entier.Bien-aimé, j’ai découvert que le peuple de Dieu souffre profondément. Il est tenté et éprouvé et ballotté par de grandes adversités et de grands besoins. Les problèmes dans les familles sont accablants. De nombreuses brebis gémissent dans la misère et la peine – souffrant, assoiffées, infirmes spirituellement, vivant de difficulté en difficulté.Dieu m’a dit clairement que je ne peux pas prendre un bâton contre ses brebis. C’est plutôt une tendre miséricorde qui est nécessaire. Même l’ardent prophète Jérémie a crié : “Châtie-moi, ô Éternel ! mais avec équité, Et non dans ta colère, de peur que tu ne m’anéantisses” (Jérémie 10:24). Jérémie disait : “Seigneur, sois tendre avec moi, parce que je ne suis pas en état d’entendre ta colère ou ton courroux, sinon, je serais réduit à rien.Dieu n’utilisera jamais Sa Parole pour te réduire à rien quand tu souffres. Tout ce qu’Il demande de Son peuple, c’est un esprit brisé et repentant. Il répond avec miséricorde à nos besoins criants.Repose-toi dans Sa miséricorde et Son amour, car Il a pitié de Ses enfants.

UTILISE LA PAROLE DE DIEU POUR AUGMENTER TA FOI

29 Juin 2017
L’Esprit m’a dit clairement que toutes mes prières sont totalement vaines si je ne prie pas avec foi. Je peux pleurer, intercéder, agonir et souffrir des douleurs de l’enfantement dans la prière, et n’avoir aucun impact auprès le Seigneur – à moins que je ne le fasse avec une foi toute simple, comme celle d’un enfant.La Parole dit : “Qu’un tel homme [celui qui doute] ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur” (Jacques 1:7).Le Seigneur nous ordonne de Lui faire confiance. Pourtant, nous avons si souvent si peu de confiance en Lui, si peu de foi dans Sa volonté et Son désir de répondre au cri de notre cœur. Quand nous irons au paradis, nous serons ébahis de découvrir toutes les bénédictions, toute la paix et la puissance que nous avions à notre disposition mais dont nous ne nous sommes pas appropriés, à cause de notre faible foi.Je te mets au défi de faire grandir ta foi. Demande au Seigneur de déverser dans ton âme la confiance en Sa volonté de répondre au-delà de tes attentes à tes prières sincères.Veux-tu que ta foi grandisse ? Quand tu prieras, la prochaine fois, utilise les passages suivant de l’Écriture pour argumenter avec le Seigneur. Il ne reniera pas Sa propre Parole.
  • “En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos cœurs en sa présence !” (Psaumes 62:8).
  • “Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes ; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse” (Psaumes 91:4).
  • “Quand je suis dans la crainte, En toi je me confie” (Psaumes 56:3).
  • “Toute parole de Dieu est éprouvée. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge” (Proverbes 30:5).
  • “Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.Vous m’invoquerez… et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur” (Jérémie 29:11-13).
Tiens bon par la foi ! Il te répondra.

Pages