Méditation - David Wilkerson

S'abonner à flux Méditation  - David Wilkerson
World Challengehttp://www.blogger.com/profile/08554190035800866226noreply@blogger.comBlogger2386125
Mis à jour : il y a 47 min 47 sec

LE SECRET POUR UNE VIE DE VICTOIRE

31 Octobre 2017
“Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle” (Jude 20-21).En lisant ces versets dans Jude, j’ai entendu l’Esprit me murmurer doucement : “David, je souhaite que tu entres dans la plénitude et la joie de mon amour. Tu as la bonne théologie. Mais tu n’as pas encore expérimenté la véritable repos de l’âme qui vient lorsqu’on se maintient dans mon amour. Jusqu’à maintenant, tu n’y as été que jusqu’aux chevilles. Mais il y a tout un océan dans lequel tu peux nager.”La Bible est pleine de la vérité de l’amour de Dieu. Pourtant, j’admets qu’il y a des moments où je me demande comment le Seigneur peut m’aimer. Ce n’est pas que je doute de Son amour. C’est plus comme un échec de ma part de me maintenir dans la connaissance et l’assurance de Son amour pour moi.La révélation de l’amour de Dieu vient en partie quand nous naissons de nouveau. Si tu demandais à la majorité des chrétiens ce qu’ils connaissent de l’amour de Dieu pour eux, ils répondraient : “Je sais que Dieu m’aime parce qu’Il a donné Son Fils, qui est mort pour moi.” Ils te citeraient Jean 3:16 “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.”C’est un moment merveilleux quand tu saisis cette vérité : “Dieu m’a aimé quand j’étais perdu, défait, un étranger. Et Il a prouvé son amour pour moi en sacrifiant Son Fils unique en ma faveur.”Comprendre l’amour de Dieu, c’est le secret pour une vie de victoire. Des multitudes deviennent spirituellement froids parce qu’ils sont ignorants de l’amour de Dieu pour eux. Ils ne savent pas que leur plus grande arme contre les attaques de Satan, c’est d’être pleinement convaincus de son amour, ce qui ne peut venir que par la révélation du Saint-Esprit.

ABBA PÈRE - Gary Wilkerson

30 Octobre 2017

Le chapitre six du livre d’Esaïe contient un passage bien connu et glorieux à propos de Jésus :“ Je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple” (Esaïe 6:1). Lorsque j’étais plus jeune, ma vision du Seigneur était qu’Il se trouvait dans un endroit éloigné, loin de moi, une entité à qui je devais m’adresser avec respect, crainte et révérence.Pourtant, qu’est-ce que notre Dieu saint et élevé a à dire au sujet des petites personnes, pleines d’imperfections et de péchés, qui Le suivent ? Esaïe nous dit : “Car ainsi parle le Très-Haut, dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint : J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté ; Mais je suis avec l’homme contrit et humilié, afin de ranimer les esprits humiliés, afin de ranimer les cœurs contrits” (57:15). Oui, notre Père est saint, majestueux et glorieux – pourtant, Il s’abaisse Lui-même à résider dans nos cœurs humbles et tachés par le péché.Je pense que tous les enfants connaissent instinctivement la différence entre haïr la religion et aimer Jésus. Un jour, quand ma fille était petite, elle a fait irruption entre les pages du journal que j’étais en train de lire. J’étais fatigué et je l’ai chassée, désirant seulement quelques minutes pour me relaxer avant de travailler sur le message dont j’avais besoin pour le dimanche suivant. Mais elle n’arrêtait pas de revenir, en disant : “Papa, j’ai quelque chose à te dire.” J’ai continué à la chasser, tout en pensant à l’horloge qui égrainait les minutes de mon temps de relaxation. Ces allers et retours ont cessé quand je lui ai finalement dit : “Chérie, qu’est-ce que tu veux me dire ?” Elle m’a répondu : “Je t’aime.”Elle connaissait la différence entre la religion – mon perfectionnisme en tant que prédicateur – et Jésus qui aime, et elle était en train de me le démontrer. La Parole de Dieu dit clairement qu’Il souhaite que nous L’approchions comme ma fille l’a fait – en appelant simplement notre “Papa”, Abba, qui est tout proche, qui n’est ni distant ni hors de notre atteinte.

LE MESSAGE EN LUI-SEUL N’EST PAS SUFFISANT - Jim Cymbala

28 Octobre 2017
Les disciples étaient impatients de commencer à évangéliser, mais Jésus leur a ordonné de : “rester dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut” (Luc 24:49). Jésus savait, bien mieux que les disciples, que l’équipement nécessaire pour ce travail était bien davantage que le simple intellect, les talents humains, et même qu’un cœur sincère. Alors, ils ont obéi à Jésus et ont attendu dans la chambre haute, priant, chantant et louant Dieu.“Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer” (Actes 2:1-4).L’Esprit a été déversé, exactement comme Jésus l’avait promis. Ce que Joël avait prédit était arrivé. “Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes” (Actes 2:17). Cela signifiait qu’une autre sorte de capacité était disponible. “Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous” (Actes 1:8). Cette puissance incroyable venant du Ciel était nécessaire sur Terre pour bâtir le royaume de Christ.Est-ce que ces disciples étaient des croyants sincères, tandis qu’ils attendaient à Jérusalem ? Oui. Avaient-ils une doctrine correcte ? Oui. Auraient-ils pu aller et prêcher sans le Saint-Esprit ? Je suis sûr qu’ils le voulaient, mais Jésus savait qu’ils n’étaient pas prêts. Il connaissait la puissance de l’ennemi qu’ils allaient affronter, les découragements et l’opposition. Si la puissance du Saint-Esprit était nécessaire à l’époque, est-ce que les choses ont changé aujourd’hui ? Est-ce qu’autre chose que le Saint-Esprit travaillant à travers nous pourra abattre les murs d’incrédulité et briser la puissance du péché quand nous partageons l’évangile ?Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.

SA BONTÉ VAUT MIEUX QUE LA VIE

27 Octobre 2017
Voilà l’un des verset les plus cités et chantés de toute la Parole de Dieu : “Car ta bonté vaut mieux que la vie: Mes lèvres célèbrent tes louanges” (Psaumes 63:3). Tu te demandes peut-être : “Qu’est-ce que cela signifie, quand on dit que sa bonté vaut mieux que la vie ?”La vérité, c’est que la vie est courte. Elle passe comme l’herbe, qui est là une saison et disparue la suivante. Mais la bonté de Dieu dure à jamais. Dans un million d’années, Jésus sera aussi tendre et aimant envers nous qu’Il l’est maintenant. D’autres peuvent prendre notre vie, mais ils ne pourront jamais nous ôter la bonté de Dieu.Réfléchis à cela un moment : Dieu n’est pas en colère contre toi à cause de ton échec. Si tu es prêt à abandonner ton péché, tu peux être pardonné et restauré en cet instant. La Parole de Dieu nous dit que rien ne s’interpose entre notre Seigneur et nous – aucun péché, aucune culpabilité, aucune pensée de condamnation. Tu peux dire : “Ma vie est une bénédiction pour le Seigneur. Je suis capable de me réjouir et de le louer. Je suis pur, libre, pardonné, justifié, sanctifié, racheté.”Peu importe à quel point ceux qui nous entourent ont péché. Dieu les aime tous. C’est pour cette raison qu’il a envoyé son Fils. Et nous devrions l’annoncer au monde !David a dit : “Je ne cache pas ta bonté et ta fidélité Dans la grande assemblée” (Psaumes 40:10). C’est Son désir pour chacun de nous.Tu as un tendre Père qui t’aime et qui se soucie de toi. Il a recueilli dans un flacon chacune des larmes que tu as versée. Il a vu chacun de tes besoins, connu chacune de tes pensées. Et Il t’aime ! Si seulement tu pouvais saisir à quel point Il est plein de tendresse pour toi – à quel point il est patient, attentionné, prêt à te pardonner et à te bénir – tu ne pourrais pas te contenir. Tu crierais et louerais jusqu’à ne plus avoir de voix : “Sa bonté vaut mieux que la vie.”

NOUS AVONS BESOIN DE REMERCIER DIEU

26 Octobre 2017
Jonas était un prophète qui comprenait parfaitement la bonté du Seigneur. Mais il était aussi un homme qui ne pouvait pas en jouir ni se l’approprier. Au lieu de cela, Jonas a changé la bonté de Dieu en un fardeau pour lui-même.Dieu a en effet ordonné à Jonas de se rendre dans la cité de Ninive et d’y prophétiser sa rapide destruction. Les Ninivites, vois-tu, étaient des ennemis d’Israël. Alors, quand il a entendu les instructions de Dieu, Jonas s’est enfui en hâte. Qu’est-ce qui a motivé cette réaction extrême ? C’est  qu’il connaissait la bonté de Dieu. Jonas a expliqué au Seigneur : “Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal” (Jonas 4:2).En d’autres termes : “Seigneur, Tu m’avais ordonné de dire à Ninive qu’il lui restait quarante jours avant la destruction. Mais je ne peux pas le faire parce que je Te connais. Tu te laisses aisément toucher. Les larmes de repentance adoucissent Ton cœur et je sais ce qui va se produire. Quand Tu verras les Ninivites pleurer, Tu changeras d’avis. Au lieu d’envoyer le jugement, Tu vas attirer leur cœur à toi – et je vais passer pour un idiot !”Finalement, Jonas est bien allé à Ninive, mais en passant par le ventre d’un grand poisson qui l’a recraché sur la rive. Jonas a proclamé le jugement de Dieu sur Ninive, et le peuple s’est repenti. Les Ninivites au cœur endurci ont pleuré, jeûné, ils ont pris le sac et la cendre, habillant même leurs animaux de vêtement de deuil. Il s’est produit l’un des plus grands réveils rapportés dans la Bible.Mais, en voyant tout cela, Jonas s’est mis en colère. Il a même boudé parce que Dieu épargnait Ninive, plutôt que de se réjouir de ce qu’ils étaient rendus justes. Pour résumer : Jonas ne s’est pas réjoui de la bonté de Dieu.Bien-aimé, en tant que peuple de Dieu, ne commettons pas la même erreur. Nous avons besoin de remercier Dieu pour sa bonté miséricordieuse envers nous, envers Son église et notre nation.

DIEU PREND PLAISIR EN SES ENFANTS

25 Octobre 2017
Voilà une arme puissante pour tous les disciples de Jésus : crier ! Crier de tout ton cœur, comme David l’a fait (voir Psaumes 34:6). Va au Seigneur et confesse ton péché et fais appel à sa bonté, en disant : “Seigneur, je sais que Tu m’aimes et que Tu es prêt à me pardonner. Je me repens devant toi, maintenant.”Au moment précis où tu confesses, tu es pur devant Dieu. Il est futile de penser que tu peux rembourser d’une quelconque manière ton péché. Dieu t’aime tellement qu’Il a donné Son Fils, Jésus, qui a déjà tout payé. Ton Avocat plein de grâce et d’amour aspire à t’aider et te délivrer : “Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste” (1 Jean 2:1).Je me promenais avec ma petite-fille, Tiffany. Elle marchait sur un petit muret en béton. Je la tenais par derrière pour ne pas qu’elle tombe, mais elle essayait d’enlever mes mains. Finalement, je l’ai lâchée et elle est tombée, sans se blesser. Quand elle est tombée, je ne l’ai pas quittée, évidemment. Je n’ai pas dit : “Regarde ce que tu as fait. Tu n’es plus à moi!” Aucun grand-parent ne ferait cela.Le Seigneur m’a montré à travers cette expérience : “David, tu te permets d’avoir tellement d’amour pour cet enfant. Mais, par moment, tu ne me permets pas de t’aimer de la même manière. Tu es gonflé de fierté devant tes enfants, mais à certains moments, tu ne me permets pas d’être fier de toi.”J’ai entendu le Seigneur adresser une tendre parole à mon cœur. Il a dit : “Mon fils, Tu me béni. Tu béni mon coeur !” Personne ne m’a jamais dit quelque chose de plus beau de toute ma vie. Et je sais que cette parole est vraie. Dieu prend plaisir en ses enfants (Psaumes 147:11).

PRET A PARDONNER

24 Octobre 2017

Il est bien connu que le roi David a succombé à un horrible péché, commettant l’adultère et le couvrant par un meurtre. Or, nous savons que David était rempli du Saint-Esprit, alors il a dû se sentir misérable. Le prophète Nathan est venu le confronter en lui disant : “Tu as attiré le reproche sur le nom de Dieu.” David ne pouvait plus continuer à porter le poids des horribles actes qu’il avait perpétrés et il s’est immédiatement confessé et repenti. Alors qu’il était encore en train de pleurer, Nathan l’a rassuré : “L’Éternel pardonne ton péché, tu ne mourras point” (2 Samuel 12:13).Pourtant, entendre cette assurance n’était pas suffisant pour David. Tu vois, c’est une chose d’être pardonné, mais c’en est une autre d’être libre et pur devant Dieu. David savait que le pardon était la partie facile. Maintenant, il voulait rétablir les choses avec Dieu, être capable de retrouver sa joie. Alors, il a crié : “Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint” (Psaumes 51:11).Le Psaume 51 a été écrit quand David s’est souvenu de la nature miséricordieuse et patiente de Dieu. Dans le verset d’ouverture, il en appelle au tendre pardon de Dieu : “Ô Dieu ! aie pitié de moi dans ta bonté ; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.”David savait exactement quoi faire. Il a crié à Dieu “Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses” (34:6).“Les yeux de l’Éternel sont sur les justes, Et ses oreilles sont attentives à leurs cris. Quand les justes crient, l’Éternel entend, Et il les délivre de toutes leurs détresses” (Psaumes 34:15,17).Cher saint, ta victoire sur chaque bataille, c’est d’apprendre à avoir cette confiance : peu importe à quel point tu es tombé, tu sers un Seigneur qui est prêt à pardonner. En effet, Il souhaite ardemment te guérir. Il possède davantage de bonté envers toi que ce dont tu auras besoin.

HAIR LA RELIGION - Gary Wilkerson

23 Octobre 2017
Comme je veux que tous les peuples du monde connaissent la réalité de Jésus, je passe beaucoup de temps à voyager autour du monde dans mon ministère. Et, quand je reviens à la maison, je prie pour que tous les chrétiens puissent connaître Jésus, eux-aussi.J’espère que tu as saisis la blague – mais il faut que tu saches que je blague seulement à moitié. Nos vies en tant que disciples de Christ ne doivent pas tourner autour d’une religion identifiable, mais autour d’une personne reconnaissable, Jésus.La bible nous dit que trois choses s’opposent à notre marche avec Christ : le monde, notre chair et le diable (voir Éphésiens 6:12). Je me suis demandé : “Pourquoi la religion n’est-elle pas incluse dans cette liste, étant-donné qu’elle travaille aussi contre notre relation avec Jésus ?” C’est là que j’ai réalisé que la religion se trouve en fait dans les trois !Quand j’utilise le mot “religion,” je veux dire “religiosité. C’est lorsque nous plaçons notre religion – nos croyances et pratiques théologiques – au centre de notre vie au lieu d’y placer Dieu. C’est en Jésus que nous vivons, respirons et que nous plaçons notre être entier, pas dans un système de croyances ou d’œuvres.Quand tu regardes les choses de cette façon, la religion devient une expression de notre chair, c’est-à-dire de notre nature pécheresse. Notre chair utilise la religion pour résister à la repentance et être sûr que nous nous sentons bien avec nous-mêmes. Mon oncle Don Wilkerson appelle cela « prograder ». Rétrograder, c’est quand quelqu’un rejette Jésus pour se tourner vers des péchés grossiers. Mais prograder, c’est tomber dans l’excès inverse : se détourner de Jésus pour se tourner vers la religion.Soyons honnêtes, être religieux peut être plus confortable qu’être rempli de l’amour de Jésus, parce qu’être guidé par son amour peut nous faire passer pour un fou aux yeux du monde.Ne te méprends pas quand je dis que nous devons haïr la religion. Ce que je veux dire, c’est que nous devons haïr ces choses qui mènent à la mort spirituelle plutôt qu’à la vraie vie en Christ. Haïr la religion ne veut pas dire aimer sa chair, mais aimer Jésus encore davantage.

DIEU A DEJA PARLE - Carter Conlon

21 Octobre 2017
Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles Dieu peut être silencieux, mais je vais toucher un sujet qu’Il a récemment mis sur mon cœur. Parfois, Dieu peut être silencieux simplement parce qu’Il t’a déjà parlé ! Si tu y réfléchis, comment peux-tu accuser Dieu d’être silencieux quand il t’a laissé soixante-six lettres et des milliers de versets ? Il n’a pas besoin de se répéter. N’es-tu pas content de ne pas lire dans la Genèse : “Dieu dit : Que la lumière soit. Que la lumière soit” ?Si toi et moi avions été là ce premier jour où Dieu a dit : “Que la lumière soit,” nous aurions dansé et nous nous serions réjouis depuis six heures du matin jusqu’à six heures du soir.Mais soudain, alors qu’il commence à faire noir, nous commençons à paniquer. “Oh non ! Je savais que cela n’allait pas durer ! Je savais que la lumière allait partir. Peut-être que nous avons fait quelque chose de mal. Peut-être n’avons-nous pas assez lu la Parole.”La lumière disparaît peu à peu et nous passons les douze heures suivantes dans la tristesse – jusqu’à ce que la lumière réapparaisse. Alors, nous réalisons que, quand Dieu a dit : “Que la lumière soit,” Il ne voulait pas dire qu’il n’y aurait pas de nuit, qu’il n’y aurait pas de moment où nous ne verrions rien. Il ne voulait pas dire que nous serions toujours capables de comprendre tout ce qui se passe dans le royaume céleste. Cela dit, la lumière réapparaît toujours et nous voyons que ce que Dieu a dit continue de s’accomplir, sans qu’Il ait besoin de le dire encore.Une raison pour laquelle Dieu peut être silencieux, c’est parce qu’il y a un temps prévu pour l’accomplissement de Sa Parole. Un exemple qui illustre cela dans la Bible, c’est Joseph, qui a reçu la promesse incroyable qu’il dominerait un jour. Il serait un homme à travers qui de grandes bénédictions seraient déversées. Cependant, il y avait un temps prévu pour l’accomplissement de la promesse et il a dû suivre le plan de Dieu.Carter Conlon a rejoint l'équipe pastorale de Times Square Church en 1994 suite à l'invitation du pasteur fondateur, David Wilkerson, et a été désigné Pasteur responsable en 2001.

“ILS CRIERENT A L’ETERNEL”

20 Octobre 2017
La Bible promet qu’il est possible de comprendre la bonté du Seigneur. Quelle est la clé ? Le Roi David a dit : “Qui est sage prendra garde à ces choses, et comprendra les bontés de l’Éternel” (Psaumes 107:43 version Darby).David a reçu une révélation incroyable du cœur qui fait grâce et qui pardonne de Dieu. Et il l’a découvert simplement en observant la façon dont Dieu s’était occupé de ses enfants bien-aimés dans le passé. David le dit de cette façon :“ Ils souffraient de la faim et de la soif ; Leur âme était languissante. Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs angoisses ; Il les conduisit par le droit chemin, Pour qu’ils arrivassent dans une ville habitable. Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme !” (Psaumes 107:5-8).Lorsque les enfants d’Israël se sont éloignés du Seigneur, ils ont commencés à avoir faim et soif et à se perdre à cause de leur péché. Mais ensuite, ils ont crié au Seigneur et que s’est-il passé ? “Il a satisfait l’âme altérée, Il a comblé de biens l’âme affamée” (107:9).Pourtant, ils se sont encore rebellés et éloignés, tombant encore plus bas. Encore, nous lisons : “ Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel... Il envoya sa parole et les guérit” (107:19-20).Finalement, le peuple de Dieu est encore arrivé au bout de ses propres forces. Une tempête faisait rage et leur âme était troublée : “Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs angoisses ; Il arrêta la tempête, ramena le calme” (107:28-29).David a répondu à cette révélation : “Regarde comme le cœur de Dieu est aisément ému. Oh, comme il répond aux cris de ses enfants. Sa miséricorde n’a pas de fin.”Bien-aimé, tu n’as pas besoin de continuer à avancer dans l’agonie et la culpabilité. Va vers le Seigneur, crie et confesse-toi à Lui. Il est un tendre Père qui est touché par chacun de tes cris.

OUBLIE LE PASSE

19 Octobre 2017
Le principe de base pour toute victoire sur le péché, c’est de comprendre que Dieu est tendre, plein d’amour et de bonté.“Ainsi parle l’Éternel : Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, Que le fort ne se glorifie pas de sa force, Que le riche ne se glorifie pas de sa richesse. Mais que celui qui veut se glorifier se glorifie d’avoir de l’intelligence et de me connaître, De savoir que je suis l’Éternel, Qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre” (Jérémie 9:23-24).Si tu marches avec le Seigneur, peu importe depuis combien de temps, tu as probablement encouragé d’autres personnes en disant que Dieu est miséricordieux et prompt à pardonner. Maintenant, laisse-moi te poser la question : quand tu commet une faute devant le Seigneur, est-ce toujours la même chose ? Ne te retrouves-tu pas en train de lutter contre de terribles sentiments de culpabilité et de honte ?Tu te demandes peut-être : “n’est-ce pas normal d’expérimenter cela lorsque nous pêchons ?” Effectivement, ces sentiments sont le résultat naturel du péché. Mais en tant qu’enfants de Dieu, nous ne sommes pas censés continuer à penser pendant des jours et des semaines que notre Père est en colère contre nous. A cause de ce que Christ a fait sur la croix, toute culpabilité et condamnation peuvent être enlevées rapidement.Cela dit, même après nous être repentis, nous ressentons peut-être le besoin de réparer nos erreurs devant Dieu. Comme le Fils Prodigue, nous pouvons être embrassés par le Père, qui place un anneau à notre doigt et une robe sur notre dos. Il nous dit d’oublier le passé et de profiter de la fête qu’Il a préparée pour nous.Mais, au-dedans de nous, nous protestons : “Je ne suis pas digne ! J’ai péché contre le Seigneur. Je dois Lui montrer que je suis désolé.”De nombreux chrétiens trouvent cela facile de croire que Dieu a pardonné à Israël ses gros péchés. Nous n’avons pas de difficultés à accepter qu’Il a pardonné à Ninive dans l’Ancien Testament, ou au brigand sur la croix dans le Nouveau Testament. Mais, bizarrement, il est difficile pour nous de saisir que, dès le moment où nous nous tournons vers Lui dans la repentance, il nous accepte rapidement et avec amour, comme si nous n’avions jamais péché.

LA VERITABLE NATURE DE DIEU

18 Octobre 2017
Dans l’Ancien Testament, le peuple de Dieu l’a rejeté encore et encore, pourtant, à chaque fois, Il les a restaurés et les a incroyablement bénis. Le Seigneur avait tous les droits d’abandonner Israël, mais Il leur est resté fidèle. Néhémie a résumé cette vérité merveilleuse au sujet de la nature de Dieu :“Quand ils eurent du repos, ils recommencèrent à faire le mal devant toi... Mais, de nouveau, ils crièrent à toi ; et toi, tu les entendis du haut des cieux, et, dans ta grande miséricorde, tu les délivras maintes fois... Mais, dans ta grande miséricorde, tu ne les anéantis pas, et tu ne les abandonnas pas, car tu es un Dieu compatissant et miséricordieux” (Néhémie 9:28,31).Le prophète Esaïe connaissait cet aspect de la nature de Dieu. Comme Moïse avant lui, Esaïe a prêché sur le jugement de Dieu contre le péché. Il a parlé de sombres jours de désespoir qui devaient venir sur ceux qui vivaient dans une rébellion continuelle. Pourtant, au milieu de ces messages très directs, Esaïe s’est arrêté pour faire cette déclaration :“Je publierai les grâces de l’Éternel, les louanges de l’Éternel, D’après tout ce que l’Éternel a fait pour nous ; Je dirai sa grande bonté envers la maison d’Israël, Qu’il a traitée selon ses compassions et la richesse de son amour” (Esaïe 63:7).Partout où Esaïe se tournait, il voyait l’apostasie et l’éloignement de Dieu en Israël. Pourtant, malgré cela, Esaïe a regardé dans son cœur et s’est rappelé de la révélation de la véritable nature de Dieu. Et il a commencé à louer Dieu pour sa fidélité : “Ô Seigneur, nous nous sommes rebellés contre toi et nous nous sommes détournés de ton Esprit Saint. Sauve-nous encore par ta grande miséricorde. Montre-nous ta compassion envers nous. Tu es plein d’amour et de bonté.”Plus tard, le prophète Joël a donné de sévères avertissements, mais alors même qu’il prophétisait au sujet de tremblements de terre et de l’assombrissement du soleil et de la lune, il a soudain commencé à parler de la nature aimante de Dieu :“Revenez à l’Éternel, votre Dieu ; car il est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et il se repent des maux qu’il envoie” (Joël 2:13).Bien-aimé, il y a des moments où nous devons nous rappeler cette révélation de la miséricorde du Seigneur envers nous.

LA REVELATION DE L’AMOUR DE DIEU

17 Octobre 2017
A travers toute la Bible, nous entendons ces merveilleuses paroles prononcées par de nombreux serviteurs de Dieu : “Ton Dieu est miséricordieux, bon, plein de grâces, prompt à pardonner, plein d’amour et de bonté, lent à la colère.” Ces paroles au sujet de l’amour et de la bonté sont répétées encore et encore par de grands hommes tels que Moïse, Jonas, David, les prophètes et l’apôtre Paul (voir Exode 34:6, Deutéronome 4:31, Jonas 4:2, Joël, 2:13, Romains 2:4).Certains chrétiens pourraient être surpris de savoir que Moïse parlait de l’amour et de la bonté de Dieu. Après tout, Moïse est connu comme celui qui a donné la Loi, avec de sévères admonestations à propos de l’obéissance à la Loi de Dieu. Il a mis en garde le peuple que, s’il refusait de marcher dans la justice, il serait jugé.Pourtant Moïse a aussi reçu cette grande révélation au sujet de la bonté et de l’amour du Seigneur. Comment a-t-il appris cet aspect de la nature de Dieu ? Le Seigneur le lui a révélé dans la nuée de Sa présence :“L’Éternel descendit dans une nuée, se tint là auprès de lui, et proclama le nom de l’Éternel. Et l’Éternel passa devant lui, et s’écria : L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché” (Exode 34:5-7).Tout en prêchant ses mises en garde au sujet du jugement, Moïse s’est toujours rappelé cet aspect important du caractère de Dieu. En effet, Moïse pressait le peuple : “ Au sein de ta détresse, toutes ces choses t’arriveront. Alors, dans la suite des temps, tu retourneras à l’Éternel, ton Dieu, et tu écouteras sa voix ; car l’Éternel, ton Dieu, est un Dieu de miséricorde, qui ne t’abandonnera point et ne te détruira point : il n’oubliera pas l’alliance de tes pères, qu’il leur a jurée” (Deutéronome 4:30-31).Voilà ce que le Seigneur nous dit de Ses relations avec nous dans nos échecs : “Regarde un peu la façon dont j’ai toujours pris soin de mes enfants. Ils ont échoué encore et encore. Mais ensuite, ils ont crié, ils ont tendu leurs mains vers moi. Et mon cœur est touché par les larmes de tous mes enfants. Je suis ému de compassion quand ils reviennent vers moi. Voilà ma nature. Je suis touché quand je ressens leurs infirmités.”

GARDE TON COEUR OUVERT - Gary Wilkerson

16 Octobre 2017
“Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu’un héros, Et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes” (Proverbes 16:32).N’est-ce pas intéressant ? Nous voulons donner notre vie à l’évangile et au champ de mission, mais à moins de devenir mature, de grandir et de nourrir notre propre cœur et notre âme, gagner la ville ne restera que des mots. Et ce sera une ville remplie de gens misérables, frustrés, découragé et déprimés.Gagner une ville pour le royaume de Dieu implique d’avoir un cœur tellement rempli de la joie du Seigneur que nous sommes poussés dans une nouvelle direction. Donc, cela implique de prendre soin de notre propre cœur, de surveiller et de gérer “notre propre ville.”“Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie” (Proverbes 4:23).Comprends-tu ce qui est dit ici ? Toutes les choses de la vie découlent du cœur. La plupart d’entre nous, croyants, nous débattons pour obtenir ces choses, mais elles nous ont déjà été données en Jésus Christ.Pierre dit que Jésus “nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété” (2 Pierre 1:3).Nous enseignons que la Nouvelle Alliance, conclue à la croix de Jésus Christ, est une œuvre achevée. Toute la paix et la joie qu’Il pourrait un jour te donner t’ont déjà été données.Quand tu es dans la souffrance et que tu te sens déprimé et découragé, tu dis que tu ne veux pas ressentir ces choses. Mais quand tu fermes les mauvaises parties de ton cœur, les parties qui te font mal, tu fermes aussi les bonnes parties.Alors, garde ton cœur ouvert et demande au Saint-Esprit de t’aider à gérer la souffrance dans ta vie. Ne t’enfuis pas. Ne te cache pas. Prends soin de ta propre vigne – gère les problèmes. Mais souviens-toi, tout cela prend du temps, alors ne sois pas impatient alors que tu laisses le Saint-Esprit faire Son œuvre.

SANS PUISSANCE - Jim Cymbala

14 Octobre 2017
J’aime regarder les immeubles de Manhattan, surtout la nuit, quand toutes les lumières sont allumées. C’est une vision incroyable, tous ces buildings remplis de gens, d’activités, d’idées à l’œuvre, et de savoir que ce qui y voit le jour ne va pas seulement affecter New York, mais le monde entier. Cependant, quelle que soit l’influence de New York et de ses habitants, si tu enlèves l’électricité – ce qui arrive parfois lors des coupures – tout cela doit s’arrêter. Les bureaux deviennent inutiles, l’activité cesse et les idées meurent dans l’obscurité. Sans la puissance électrique, tout ce potentiel est perdu.La même chose est vraie pour nous qui croyons. Si nous n’avons pas accès à la puissance spirituelle, comment pourrions-nous accomplir ce qui doit être fait ? La puissance pour vaincre le péché. La puissance pour vaincre les ennemis spirituels qui nous attaquent. La puissance pour endurer les difficultés et les afflictions. La puissance pour parler. La puissance pour prier. La puissance pour témoigner. Est-ce que le plus grand besoin que nous ayons aujourd’hui n’est pas d’avoir davantage de puissance spirituelle ?Il est intéressant de noter que les derniers mots du Christ ressuscité, avant son ascension, ont concerné la puissance spirituelle. “ Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut” (Luc 24:49). C’était comme si Jésus avait regardé dans les corridors du temps et savait que même le fait d’avoir le bon message de l’évangile ne serait pas suffisant. Nous avons à affronter tant d’obstacles de la part des puissances sataniques que nous ne pourrons jamais évangéliser le monde avec efficacité sans la puissance que seul l’Esprit peut nous donner.Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.

LE CRI DE TON COEUR BRISE

13 Octobre 2017
Crois-tu que Dieu veut venir promptement résoudre ton problème ? Voilà là où de nombreux chrétiens manquent le but. Ils savent que Dieu a tout ce dont ils ont besoin et ils admettent qu’Il se soucie d’eux. Mais quand Il ne répond pas à leur cri immédiatement, ils pensent à toutes sortes de raisons pour lesquelles Il pourrait ne pas vouloir venir à leur aide.Sur le Mont Carmel, Elie a parlé avec confiance de Son Dieu. Il s’est moqué des prophètes de Baal en accusant leur dieu de négliger ses enfants : “ils invoquèrent le nom de Baal, depuis le matin jusqu’à midi, en disant : Baal réponds nous ! Mais il n’y eut ni voix ni réponse… A midi, Elie se moqua d’eux, et dit : Criez à haute voix, puisqu’il est dieu ; il pense à quelque chose, ou il est occupé, ou il est en voyage ; peut-être qu’il dort, et il se réveillera.“Et ils crièrent à haute voix, et ils se firent, selon leur coutume, des incisions... jusqu’à ce que le sang coulât sur eux... Mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni signe d’attention” (1 Rois 18:26-29).Écoute ces mots encore une fois : “Mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni signe d’attention.”Ce qu’Elie décrit, c’est exactement ce dont nous accusons Dieu. Nous prions, nous crions vers Dieu, mais nous continuons notre route sans croire qu’Il nous a entendu. Nous nous en allons de la présence du Seigneur – nous repartons du Lieu Secret – en nous demandant s’Il a prêté attention à nos cris.Le Seigneur est toujours prêt à entendre et à répondre lorsqu’on appelle à l’aide. J’aime ce que David dit de Lui : “Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, Tu es plein d’amour pour tous ceux qui t’invoquent... Je t’invoque au jour de ma détresse, Car tu m’exauces” (Psaumes 86:5,7).Dieu attend le cri de ton cœur brisé, émis avec une foi d’enfant.

“TU ME CONNAIS”

12 Octobre 2017
Le Seigneur nous demande : “Crois-tu que je voie exactement ce que tu endures en ce moment ?”Peut-être, alors que tu es en train de lire ce message, traverses-tu quelque chose qui nécessite qu’Il agisse en ta faveur. La nature même de ton problème nécessite une réponse.Crois-tu que Dieu examine avec soin chacun de tes mouvements, de la même façon qu’un père surveille son enfant ? Crois-tu qu’Il est à l’œuvre en tant que Père soucieux et aimant – recueillant dans une bouteille chacune de tes larmes, entendant chacun de tes soupirs, présent près de toi ?C’est exactement de cette façon que la Bible nous le décrit : “Les yeux de l’Éternel sont sur les justes, Et ses oreilles sont attentives à leurs cris...Quand les justes crient, l’Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses” (Psaumes 34:15-17).“Comme un père a compassion de ses enfants, L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent” (Psaumes 103:13).Le terme hébreux pour compassion signifie “dorloter, aimer, avoir pitié.” L’Écriture nous dit que Dieu cajole dans ses bras ceux qui Le craignent (ceux qui croient en Lui). Et Il te dit : “Je connais toutes tes pensées, toutes tes préoccupations. Je connais chacune des batailles que tu dois affronter. Et Je m’en soucie.”David a écrit un passage bien connu à ce sujet : “Éternel !… tu me connais. Tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée ; Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies. Car la parole n’est pas sur ma langue, Que déjà, ô Éternel ! tu la connais entièrement” (Psaumes 139:1-4).“Combien me sont précieuses tes pensées, ô Dieu! Combien en est grande la somme! Si je veux les compter, elles sont plus nombreuses que le sable. Si je me réveille, je suis encore avec toi” (139:17-18 version Darby).David dit en fait : “Dieu sait tout de moi. Il voit chacun de mes mouvements, chacune de mes pensées. Partout où je me tourne, Il est là.”

UNE GRACE SUFFISANTE POUR TOI

11 Octobre 2017
L’Écriture dit à propos de l’époque de Moïse : “Pendant quarante ans, tu pourvus à leur entretien dans le désert, et ils ne manquèrent de rien, leurs vêtements ne s’usèrent point, et leurs pieds ne s’enflèrent point... et ils vécurent dans les délices par ta grande bonté” (Néhémie 9:21,25).Vis-tu dans les délices de la bonté de Dieu à ton égard ? Peut-être est-il plus probable que tu murmures en ton cœur : “Dieu n’a pas été bon pour moi. Tant de choses dans ma vie sont en suspens. Mes prières n’ont pas été exaucées.”Si Dieu a pu faire traverser le désert en toute sécurité à trois millions d’Israélites, doutes-tu qu’Il puisse prendre soin de toi ? Tu t’émerveilles peut-être de la façon dont Il a protégé et pourvu à tous les besoins d’Israël, mais quand tu regardes à ta propre vie, tu dis : “Pauvre de moi.”Israël n’a jamais été convaincu qu’il serait pourvu à tous leurs besoins s’ils se confiaient pleinement en Dieu. A cet aspect, ils n’étaient pas un peuple saint. Au contraire, ils étaient désobéissants, effrontés et idolâtres. A un moment, Moïse leur a même dit : “Depuis que je vous connais, vous n’avez fait que vous éloigner de Dieu.”Pourtant, quand ces mêmes israélites en ont appelé à Dieu, Il est venu et a répondu à leur cri. Il leur a fait miséricorde. Dis-moi, le Seigneur ne va-t-Il pas nous répondre, à nous qui avons laissé derrière nous notre idolâtrie et qui Le recherchons passionnément ?Peut-être trouves-tu qu’il est difficile de croire cela. Au plus profond de toi, tu n’es pas convaincu que Dieu ait réellement tout ce qu’il te faut et qu’Il te le donnera. Tu l’accuses d’avoir tout pouvoir et toute autorité pour te donner ce dont tu as besoin, mais de te le refuser.Peu importe quel est ton problème, ni à quel point la confusion dans lequel tu navigues est grande. Si tu t’attends fidèlement à Jésus, Il te donnera la sagesse, la connaissance et la grâce suffisante pour traverser ton épreuve. Il a toujours donné un chemin à ceux qui se confient fidèlement en lui. Et Il le fera pour toi.

BONJOUR À TOUS!

10 Octobre 2017
Merci beaucoup de faire partie de la famille de World Challenge. C'est un honneur pour nous de faire partie de votre journée avec ces Dévotions Quotidiennes, et nous espérons continuer ainsi pendant encore longtemps.Nous vous informons que nous déplaçons le blog de World Challenge sur le site de World Challenge. En conséquence, les dévotions ne seront plus disponibles sur cette page. Vous pouvez toutefois vous abonner pour les recevoir par courrier électronique.Nous vous remercions de continuer ce voyage quotidien avec nous.Que Dieu vous bénisse,World Challenge

PAS DE PÉNURIE AVEC LE SEIGNEUR

10 Octobre 2017
Tout croyant qui souhaite plaire à Dieu avec une vie de prière doit d’abord régler cette question : “Est-ce que Dieu a tout ce dont j’ai besoin ou dois-je me tourner ailleurs pour obtenir ma réponse ?”Cela peut sembler une question simple – peut-être même une question qui n’a même pas besoin d’être posée. La plupart des chrétiens répondront : “Oui, bien-sûr, je crois que Dieu a tout ce dont j’ai besoin.” Mais en réalité, nombre d’entre nous n’en sommes pas convaincu au plus profond de nous ! Nous disons que nous le croyons, mais alors une épreuve frappe et Dieu semble ne pas répondre. Souvent, dans de tels moments, nous ne croyons pas vraiment qu’Il a ce dont nous avons besoin.Paul nous exhorte : “Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ” (Philippiens 4:19). Le Seigneur a une réserve d’abondance pour répondre à tous nos besoins. Et des serviteurs plein de foi le savent.Dieu a passé quarante ans à essayer de convaincre Israël qu’ils ne manqueraient jamais de rien. Il leur a promis qu’Il serait leur source et leur réserve constante. “Car l’Éternel, ton Dieu, t’a béni dans tout le travail de tes mains, il a connu ta marche dans ce grand désert. Voilà quarante années que l’Éternel, ton Dieu, est avec toi : tu n’as manqué de rien” (Deutéronome 2:7).Dieu disait : “il n’y a pas de disette, pas de pénurie, avec moi. J’ai tout ce dont vous avez besoin. Et je vous l’ai donné.”“Car l’Éternel, ton Dieu, va te faire entrer dans un bon pays, pays [...] où tu ne manqueras de rien […] Lorsque tu mangeras et te rassasieras” (8:7,9-10).Aujourd’hui, le Seigneur nous a fait entrer dans notre Pays Promis : Christ ! Jésus est pour nous un endroit où résider, où il ne manque jamais rien. Il représente la plénitude de Dieu dans un corps de chair.Dans l’Ancien Testament, les croyants avaient la shekinah, la gloire de Dieu. Mais Dieu dit qu’il a pourvu à quelque chose d’encore meilleur pour nous, qui est la présence de Jésus Lui-même. Il est constamment présent en nous.

Pages