Quelques points à relever suite à la visite du pape au Maroc

Collectif - 08.04.2019

Les grandes lignes à retenir suite à la visite du pape au Maroc...

Le voyage du pontife a été l’occasion de promouvoir certaines pensées et orientations bien ciblées, telles que :

Le soi-disant islam de paix enseigné aux imams en formation à Rabat

Les imams formés à l’institut Mohammed VI sont des boucliers «contre le discours radical»

En la présence du souverain marocain et du pape François, le directeur de l’institut Mohammed VI de formation des imams à Rabat a expliqué la démarche de son institution pour lutter «contre le discours religieux radical». Il a par ailleurs indiqué que son école formait également ses élèves au dialogue entre musulmans, chrétiens et juifs…
>>> Suite de l'article en ligne

L’appel du pape à conserver le caractère multi-religieux de Jérusalem

Le pape et le roi du Maroc lancent un appel surprise concernant Jérusalem

Dans un appel commun, le pape François et le roi du Maroc ont jugé nécessaire de préserver Jérusalem «comme symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue».
Tandis que les discussions internationales relatives au statut de Jérusalem connaissent un nouvel essor, le pape François, en déplacement au Maroc, a appelé à conserver le «caractère multi-religieux» de la ville.
Après la réunion entre le souverain pontife et le roi Mohammed VI à Rabat, les deux parties ont diffusé un appel commun susceptible de vexer les autorités israéliennes. Ce document, cité par Le Figaro, souligne qu'il est «important de préserver la Ville sainte de Jérusalem / Al Qods Acharif comme patrimoine commun de l'humanité» et «comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue».
«Nous souhaitons, par conséquent, que dans la Ville sainte soient pleinement garantis la pleine liberté d'accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d'y exercer son propre culte», lit-on dans l'appel...
>>> Suite de l'article en ligne

Certaines prises de position sensées osent faire barrage à cette propagande :

Le pape, promoteur du multiculturalisme et de l’immigrationnisme

Dialogue inter-religieux et ouverture de l’Europe aux migrants, les thèmes majeurs du pape François au Maroc

…le pape François s’est rendu au Maroc où il a formulé ses sempiternels vœux pieux pour un futur monde fraternel et harmonieux, enfant bienheureux du dialogue inter-religieux et de l’accueil des « migrants » en terre européenne.
En cette terre maghrébine et d’émigration vers l’Eldorado de l’autre côté de la Méditerranée, El papa argentin a exhorté, comme à son habitude, à poursuivre le dialogue entre chrétiens et musulmans en professant que « les voies de la mission ne passent pas par le prosélytisme » et à abattre les murs et les frontières. Bien entendu, aucun appel à la conversion au Christ sauveur dont il est pourtant le Vicaire sur la terre, ni à rester en son pays natal pour les aspirants au départ vers l’Europe…
Et en énonçant son souhait d’un chemin marqué par « la collaboration fructueuse et respectueuse » entre tous les croyants, il a visité l’Institut Mohammed VI. Et inauguré par là la première visite d’un pape dans une école pour imams!...
Parallèlement à sa louange du dialogue œcuménique, il a plaidé la cause des « migrants »…
Il a ainsi appelé « à passer des engagements pris » à des « actions concrètes »… Sans surprise, il a condamné les gouvernements européens qui « laissent se noyer » des migrants… et s’est félicité du fameux et si controversé Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière, signé en décembre 2018 à Marrakech dans le cadre des Nations unies, en espérant qu’il devienne « une référence pour toute la communauté internationale »… [N.d.l.r. : La Suisse ne l'a pas signé.]
Œcuménisme et dialogue inter-religieux conciliaires sont les alliés objectifs du multiculturalisme et de l’immigrationnisme politiquement corrects. La Rome moderniste, progressiste et bergoglienne, fait bon ménage avec le plus pur esprit mondialiste : ce sont les deux tenailles destinées à détruire les nations et la civilisation chrétiennes afin de bâtir un utopique « meilleur des mondes » syncrétiste, pluriel et… sans Dieu!
>>> Suite de l'article en ligne

Au Maroc, les chrétiens sont persécutés et le pape leur répond de ne pas faire de prosélytisme

Les Marocains convertis à la chrétienté se cachent et vivent leur foi en dhimmi

Le royaume chérifien veut projeter une image d’ouverture vers les pays occidentaux en recevant le souverain pontife.
Dans ce pays où l’islam est la religion d’Etat, la minorité des convertis à la chrétienté plaide pour vivre sa foi «sans persécution» et «sans discrimination».
Le pape François a célébré, ce dimanche 31 mars 2019, une messe dans un complexe sportif de Rabat, en présence de la communauté catholique du royaume chérifien.
Le monarque de l’Etat du Vatican a mis en garde les chrétiens contre toute tentation de «prosélytisme» au Maroc.
«Les chemins de la mission ne passent pas par le prosélytisme, qui conduit toujours à une impasse», a fortement insisté le pape. «S’il vous plaît, pas de prosélytisme!», a martelé le chef de l’Eglise.
La remarque récurrente du pape prend une résonance particulière dans un pays où le prosélytisme auprès de musulmans marocains peut valoir jusqu’à trois ans de prison. En revanche, les musulmans marocains ont le droit de convertir les chrétiens.
Le visage de la dhimmitude ne disparaîtra pas encore. Les non-musulmans vivant dans les pays islamiques (dar al-islam) doivent encore vivre avec les contraintes des «dhimmis». Les églises officielles, quant à elles, s’interdisent strictement le prosélytisme...
>>> Suite de l'article en ligne © Souhail Ftouh pour Dreuz.info

Le pape joue sur la corde sensible des chrétiens pour qu’ils acceptent une immigration massive de musulmans en Europe

Le pape a dit : La coexistence entre chrétiens et musulmans «est une magnifique fleur qui promet de porter du fruit»

Le pape joue sur la corde sensible des chrétiens pour qu’ils acceptent une immigration massive de musulmans en Europe, tout en ignorant l’histoire de l’islam, en niant ses doctrines et en demandant à chacun de croire que la situation sera différente cette fois-ci, malgré l’absence totale de raisons de croire que ce sera le cas…
>>> Suite de l'article en ligne

Sources en lien dans cet article
Date de parution sur www.apv.org : 01.04.19 / mise à jour 08.04.19

Types : 
Thèmes : 
Accès : 
Public