Un troisième sexe dans le passeport suisse et autres nouvelles sur le genre et la sexualisation en bas âge

Association Initiative de protection - 02.10.2017

Le choix d'un troisième sexe «X» bientôt possible dans le passeport suisse?

par le Dr Sebastian Frehner, conseiller national

L'Office fédéral de la justice serait en train d'élaborer un projet pour permettre aux personnes intersexuées et transgenres de modifier leur sexe à l'état civil. «Suivant l'exemple de l'Australie et du Canada, qui ont introduit dans le passeport à la place du sexe une troisième catégorie X, la conseillère nationale Sibel Arslan rêve qu'il en soit de même pour le passeport suisse rouge.» «Quand on lit plus attentivement les propos d'Eduard Jaun, responsable des relations publiques du "Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes", on s'aperçoit que ce projet ne concerne plus uniquement les infirmités congénitales – c'est-à-dire l'impossibilité de déterminer clairement le sexe à la naissance : les transgenres devraient eux aussi pouvoir choisir librement leur sexe, (...)»
-> Lire l'article en entier, page 5 du pdf ci-après : Rapport de Berne - Une identité grâce à un X dans le passeport?

Une fondation soutenue par la Confédération a pour objectif d'imposer l'éducation sexuelle dès le préscolaire, sur recommandations de l'OMS

par Toni Bortoluzzi, ancien conseiller national

«La fondation "Santé sexuelle Suisse" (SsS) s'est fixé pour objectif d'imposer dans notre pays aussi l'éducation sexuelle dès l'âge préscolaire préconisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).» Cet organisme grassement subventionné par la Confédération est sous-tendu par l'idéologie du genre...
-> Lire l'article en entier, page 1 du pdf ci-après : Appel à la résistance

Deux docteurs en pédopsychatrie, resp. psychopathologie, prennent position contre les prescriptions perverses de l'OMS et de l'IPPF en matière de sexualité infantile

Docteur en psychologie, Ariane Bilheran est l'auteure de «L'imposture des droits sexuels ou la loi du pédophile au service du totalitarisme mondial». Elle dénonce le fait que les normes de l'OMS et la «déclaration des droits sexuels» de l'IPPF (International Planned Parenthood Federation) font clairement la promotion d'idéologies pédophiles. Son analyse pointue des textes susmentionnés l'amène à conclure que leur objectif est clairement «d'ouvrir la voie à une future abolition de la protection légale des mineurs et des enfants». Elle affirme : «Ici, le seul but est d’utiliser la prévention comme un prétexte pervers pour imposer des idéologies et des pratiques pédophiles».
-> Lire l'article en entier, pages 2 et 3 du pdf ci-après : Les conséquences dévastatrices de l'éducation à la sexualité de l'OMS - 20 experts nous mettent en garde

Fermeture des comptes Google et YouTube d'un fervent critique de la théorie du genre

par Gabriele Kuby

Le professeur canadien avait critiqué un projet de loi destiné à considérer comme un droit humain l'utilisation de termes sexuellement neutres. Ayant étudié le totalitarisme durant quarante ans, il sait que celui-ci «commence toujours par une tentative de contrôle du territoire idéologique et linguistique». (N.d.e : En Suède, les enseignants sont formés pour utiliser le pronom neutre «hen» et pour éviter de parler de garçons et de filles, mais plutôt d'amis, ou d'enfants. // En France, la première crèche neutre a été inaugurée en 2009.) En dépit des injures et des menaces subies par son employeur, le professeur «n'a pas cédé et a continué à dénoncer les modifications idéologiques de la langue (...)».
-> Lire l'article en entier, page 4 du pdf ci-après : Un professeur met Google à genoux

Tessin : éducation sexuelle selon les normes de l'OMS dès la maternelle

«Selon le site Internet de la Direction de l’instruction publique du canton du Tessin, ces cours seraient basés sur les normes de l’OMS. Peu de gens savent à quel point celles-ci sont nocives. On y met l’accent sur la "santé sexuelle", un concept bien flou. On y parle aussi de "droits sexuels" qui n’existent pas légalement
-> Lire l'article en entier, page 6 du pdf ci-après : Au Tessin, une éducation sexuelle basée sur les normes nocives de l'OMS

Sources : Site internet Initiative de protection et autres indiquées dans l'article
Journal Initiative de protection - actualité, Numéro 21 – 09.17
Compilation et mise en forme : APV
Date de parution sur www.apv.org : 02.10.17

Types : 
Thèmes : 
Accès : 
Public