Lester Sumrall

Collectif - 12.12.2016

Publication initiale de cet article sur notre premier site.

Lester Sumrall est né en 1913 à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, USA). A l'âge de 17 ans, il fut frappé par la tuberculose et c'est là, sur son lit de mort, qu'il eut une vision. Dieu lui demandait de choisir entre la Bible et le cercueil. Lester ne voulait pas être prédicateur. Il entendait souvent sa mère dire au Seigneur : «Sauve Lester et fais de lui un prédicateur.» Cela l'énervait, car il détestait les évangélistes. Malgré cela, ce soir-là, il choisit de vivre et de prêcher l'Evangile; puis il s'endormit.

Le lendemain matin, il était guéri. Il partagea sa vision et sa décision avec ses parents. Sa mère n'en croyait pas ses oreilles. Peu de temps après, Lester fit ses bagages et, avec 65 cents en poche, s'en alla prêcher. Il tenait des rencontres de réveil dans de petits villages. Ses débuts furent pénibles et difficiles; on se moquait souvent de lui. Mais il considéra plus tard ces temps comme une période de formation pour ce qui l'attendait.

En 1931, Lester Sumrall rencontra Howard Carter, un homme de Dieu anglais avec lequel il fit le tour du monde. Cette rencontre et ce voyage merveilleusement préparés par le Seigneur les emmenèrent en Australie, en Nouvelle-Zélande, à Java, Singapour et Hong Kong, puis en Chine, au Tibet, en Corée et au Japon. Ils voyagèrent en Orient durant une période d'un an environ durant laquelle Lester apprit à combattre les mauvais esprits.

Puis, par le transsibérien, ils se rendirent en Pologne et visitèrent l'Europe (Allemagne, Norvège, Suède, Danemark, Hollande, Belgique, France, Suisse) pour terminer par l'Angleterre. C'est là que Lester Sumrall rendit visite à Smith Wigglesworth, rencontre qui marqua sa vie. Ensuite, toujours avec H. Carter, il regagna les Etats-Unis en passant par le Canada.

A Mobile (USA), il rencontra une femme qui lui demanda de lui lire son journal de voyage. Lester avait été très malade au Tibet à cause d'une dysenterie. Une nuit, cette femme avait été réveillée par le Seigneur lui demandant de prier pour Lester qui se mourait. En comparant leurs journaux, ils s'aperçurent que la date et l'heure correspondaient exactement.

Nos deux compagnons visitèrent encore l'Amérique du Sud avant de revenir en Angleterre. Lester Sumrall fut refoulé par les autorités anglaises à cause de la guerre; il se sépara donc de Carter pour retourner aux Etats-Unis.

Au pays, il chercha à se faire enrôler dans l'armée comme aumônier, mais les rangs étaient déjà pleins.

Il partit alors pour l'Amérique latine. En Argentine, il rencontra une missionnaire canadienne, Louise Layman, qui devint peu de temps après Madame Sumrall. Brûlant tous deux pour le salut des âmes, ils partirent en mission en Amérique latine, pour un voyage de noces d'environ 23 000 miles.

Avec la venue de leur premier enfant, les Sumrall s'installèrent à Springfield, dans le Missouri (USA). Lester eut ensuite une nouvelle occasion de visiter l'Europe qu'il trouva transformée, après la guerre. Puis il accepta un pastorat à South Bend, dans l'lndiana (USA). En 1950, le Seigneur demanda à Lester de partir à Manille (Philippines), alors que l'église dont il s'occupait était en pleine expansion.

Le peuple philippin était fermé à l'Evangile. Un jour, Lester entendit à la radio un reportage sur une jeune fille qui prétendait être attaquée par des démons et qui portait des traces de morsures sur le corps. Personne ne pouvait rien pour elle. Clarita, c'était son nom, était en prison. Lester obtint l'autorisation de la visiter. Il avait rencontré plusieurs cas de ce genre durant ses voyages. Il passa un temps dans le jeûne et la prière, puis alla la voir et chassa les démons qui la tourmentaient. Clarita fut libérée et donna sa vie au Seigneur. Tous les journaux en parlèrent. Ce miracle lui ouvrit les portes des Philippines. En 1953, Dieu demanda aux Sumrall de retourner dans leur pays.

Ils vécurent encore en lsraël, puis à Hong Kong. De retour à South Bend, en 1962, Lester Sumrall créa le journal World Harvest, puis une chaîne de radio (1968) et une chaîne de télévision (1972). Il fonda aussi un collège biblique, des orphelinats et, en 1987, Global Feed the Hungry, organisation ayant pour but de nourrir les familles les plus pauvres du corps de Christ. Il distribua par ce biais des millions de tonnes de nourriture et de matériel de grande valeur.

L’œuvre de Lester Sumrall est basée à South Bend et se nomme LeSea – Lester Sumrall Evangelistic Association. Lester Sumrall est décédé le 28 avril 1996. Sur la photo ci-contre, on le voit avant son départ pour l'une de ses dernières tournées missionnaires.

Compilation et mise en forme : APV
Date initiale de parution sur www.apv.org : 31.12.13
Révision : 24.08.16

Types : 
Thèmes : 
Accès : 
Public