Sexualisation en bas âge - Evolution de la situation en Suisse et ailleurs

Association Initiative de protection - 16.04.2018

Résumés des articles du numéro ci-après :

Mobilisation nécessaire pour contrer les dangereux textes de l'OMS sur la sexualisation précoce

par Verena Herzog, conseillère nationale

En janvier, la conseillère nationale a participé à un colloque sur la sexualisation précoce qui visait à envisager les moyens d'intervenir contre l'application des textes de l'OMS sur l'initiation à la sexualité. En Suisse, des institutions comme «Santé sexuelle Suisse» exigent leur mise en œuvre. Verena Herzog recommande aux parents de s'informer de façon différenciée, de se mettre en réseau avec des personnes qui défendent les mêmes valeurs et de «s’opposer avec véhémence aux aberrations de l’éducation sexuelle publique!»    
-> Lire l'article en entier, page 1 du pdf ci-après : Ne pas voler leur enfance aux enfants!

Résultats de la décision de la CrEDH face à la plainte d'une mère s'étant vu refuser une dispense de cours d'éducation sexuelle pour sa fille en première année primaire

par Dominik Müggler-Schwager, Lic. rer. publ. HSG

En fin d'article, un encart très intéressant énumère les effets décisifs qu'a eu la mobilisation des parents dans le canton de Bâle. Extraits :
«Lors de l’élaboration du plan d’étude 21 (Suisse alémanique), on a renoncé à introduire l’éducation sexuelle à l’école primaire. / Le jugement de la CrEDH confirme maintenant que l’éducation sexuelle à l’école primaire ne devrait être proposée que de manière réactive et avec retenue. / La CrEDH préconise par ailleurs de renoncer à une éducation sexuelle "idéologisante". / Selon le jugement de la CrEDH, les éventuels objectifs d’apprentissage de l’éducation sexuelle à l’école primaire n’ont pas de caractère obligatoire et sont subordonnés à la nature réactive de ce type de cours.»
-> Lire l'article en entier, pages 2 et 3 du pdf ci-après : Ce que la Cour européenne des droits de l'homme a vraiment dit au sujet des cours d'éducation sexuelle bâlois

Propagande de sexualisation précoce - Un membre du comité directeur dépose une interpellation au Conseil fédéral

par Dr Sebastian Frehner, conseiller national UDC, Bâle

Ce courageux politicien a déposé une interpellation durant la session de printemps pour que soient vérifiées la provenance et l'attribution des contributions versées par l'Office fédéral de la santé publique à «Santé sexuelle Suisse», ou en d'autres termes si les revenus fiscaux des citoyens suisses avaient servi à la propagande de la sexualisation précoce. Un autre conseiller national, Fabio Regazzi, a également déposé un postulat pour faire vérifier les thèses de cette fondation. Sebastian Frehner déplore que le Conseil fédéral y ait donné une réponse inacceptable...
-> Lire l'article en entier, page 4 du pdf ci-après : Rapport de Berne : Propagande de sexualisation précoce - Un membre du comité directeur dépose une interpellation au Conseil fédéral

Autre interpellation - autre réponse scandaleuse du Conseil fédéral!

La conseillère nationale Verena Herzog a déposé le 14.12.17 une interpellation au Conseil fédéral, signée par huit autres conseillers nationaux : «"Education sexuelle" traumatisante». Elle l'informe de l'alerte donnée par plus de huit-cents médecins français à l'encontre des textes de l'OMS et l'interroge sur certains points précis tels que sa disposition à se distancier des standards de l'OMS en matière d'éducation sexuelle. La prise de position de notre exécutif s'avère déplorable et tendancieuse. Il répond que «les médecins ne sont pas consultés en première ligne en matière d’éducation sexuelle» et conclut qu'il ne voit pas la raison de se distancier des plans d'étude suisses qui correspondent aux bases légales établies dans le domaine de l'éducation sexuelle.
-> Lire l'article en entier, page 5 du pdf ci-après : «"Education sexuelle" traumatisante»

Culture LGBT pour bambins à la crèche!

Deux mobilisations ont eu lieu récemment à l'encontre d'institutions publiques ayant subventionné des médias indécents à but d'«éducation sexuelle» : une émission pour la jeunesse de la SRF [1], à laquelle se sont opposées huit-mille personnes par pétition, et un «guide» pour le personnel éducatif des crèches de Berlin [2], conçu par un mouvement LGBT! Et la pire des choses – si pire que cela est encore possible – c'est que ce livre contient une menace de retrait de leur autorité parentale à ceux qui ne se conformeraient pas à la ligne «d'assurer la diversité sexuelle et genrée dès le très bas âge». On croit rêver, mais ce n'est pas un cauchemar, c'est une réalité en 2018...
-> Lire l'article en entier, page 6 du pdf ci-après :Gestion impudente des deniers publics

Notes :
[1] Une courte vidéo qui explique cette problématique de façon sobre - tout public. Kla.TV.
[2] Une courte vidéo pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur ce livre et sur les racines pédophiles de tout le mouvement dont traite cet article. Kla.TV.

Sources : Site internet Initiative de protection et autres indiquées dans l'article
Journal Initiative de protection - actualité, Numéro 23 – 03.18
Compilation et mise en forme : APV
Date de parution sur www.apv.org : 16.04.18

Types : 
Thèmes : 
Accès : 
Public